Mise à l’eau d’un OBS

Afin de déterminer le type de roches et la géométrie des différentes couches sous les fonds océaniques, l’équipe déploie 40 sismomètres fond de mer le long d’un transect au centre du Bassin de Grenade à l’ouest de l’archipel des Petites Antilles. Les sismomètres sont assemblés à bord avec un lest qui les fera couler et assurera le contactavec le fond océanique. Les sismomètres sont espacés de 6 à 8 km. Dans un second temps, le navire repassera sur les instruments en tirant toutes les minutes à l’aide d’une grappe de 18 canons à air immergés. Les ondes, après avoir traversé la couche d’eau, pénètrent dans le sous-sol jusqu’à des profondeurs de 10 à 30 km environ. Elles se réfléchissent sur les différentes couches du sous-sol et sont récupérées par les instruments posés sur le fond. Un dernier passage le long de la même ligne permet de récupérer chaque instrument à bord. Pour cela, un signal est envoyé sur chaque instrument qui se désolidarise de son lest et remonte par flottabilité. Les enregistrements sont ensuite transférés sur un disque dur pour analyse ultérieure. Six jours seront nécessaires pour réaliser ce premier transect de 400 km de long. De la même manière, trois transects seront réalisés au cours du premier leg de la campagne.