Armés de leurs appareils photos, leurs instruments de mesure acoustique et leurs jumelles, Les “MMO” et les “PAM” sont nos yeux et nos oreilles.

Leur mission est en priorité de surveiller la présence de mammifères marins qui pourraient souffrir des ondes de choc générées par les sources sismiques à courte distance. Alors, si d’aventure une baleine, un dauphin ou un autre mammifère marin, pénètre pendant un tir dans le périmètre de sûreté de 500 mètres, les tirs sont immédiatement stoppés le temps de sa présence. Lorsqu’il sort du périmètre de sécurité, les tirs reprennent avec une intensité croissante suivant un protocole précis (voir l’article « Le protocole de surveillance des cétacés »).
Mais ce n’est pas tout, ils sont aussi à bord pour repérer, observer et décrire les spécimens marins ou volants croisés sur notre route. Leur connaissance de la biologie marine leur permet, de caractériser les différentes espèces rencontrées. Ces données serviront à accroître les connaissances de la faune (mammifères marins et oiseaux) de la mer des Caraïbes. Ils profitent également de leur rôle d’observateur pour consigner tout d’objet d’origine anthropique comme du matériel de pêche, des déchets flottants, etc.

Milton Boucard

Dauphin à long bec

Fou masqué