Pour rappel, nous avons parcouru deux fois le premier profil d’acquisition :
– Un aller du Nord au Sud pour déposer les OBS (Ocean bottom seismometers) à intervalle régulier le long du profil. Une fois cette opération terminée, les OBS sont en place et prêts à enregistrer les tirs.
– Un retour du Sud au Nord pour acquérir les données de Sismique Multi-Traces (SMT). On enregistre la réponse du sol aux impulsions sismiques via les OBS (profil de sismique réfraction) et via la flûte (profil de sismique réflexion).

Il s’agit maintenant de parcourir une troisième (et dernière) fois le profil pour récupérer les sismomètres. La procédure est la suivante :

1 – Déclenchement de la remontée des OBS (le largage) : lorsqu’on se rapproche du point de mise à l’eau d’un OBS, on émet un signal acoustique. Ce signal a une fréquence particulière et propre à chaque OBS. Le sismomètre est muni d’un récepteur qui, une fois à portée du signal, déclenche un dispositif de largage. L’OBS se désolidarise alors du lest qui lui a permis de couler et de rester «posé» sur le fond. Il remonte donc progressivement jusqu’à la surface. Évidemment, le temps de remontée est fonction de la profondeur.

Localisation visuelle d’un « Sismomètre fond de mer » OBS.

2 – Repérage de l’OBS en surface : entre temps, nous arrivons sur le point de mise à l’eau et le bateau se met en position stationnaire. On attend ! Une fois l’OBS en surface nous combinons différentes techniques pour le localiser puis l’avoir en visuel. Plusieurs équipes sont nécessaires. L’équipe en charge des OBS utilise un dispositif VHF (Very High Frequency) qui permet d’obtenir une position relative par rapport à celle du bateau. Le positionnement n’est pas d’une grande précision mais cela permet d’avoir une idée d’où chercher. Une autre équipe, en passerelle, est munie de jumelles et scrute la surface de la mer. De nuit, l’OBS émet des flashs lumineux qui nous permettent de le repérer. En communiquant, les deux équipes précisent la position de l’OBS et le localisent.
3 – Récupération à bord de l’OBS : il s’agit maintenant de manœuvrer avec précision le navire pour rejoindre la position et se placer juste à côté de l’OBS. Une troisième équipe, sur le pont, est chargée d’attraper, au passage, le matériel avec une gaffe et de le remonter à bord. Une fois la récupération achevée, on se remet en route vers le suivant !

Récupération des données

4 – Récupération des informations : l’équipe OBS est chargée de récupérer les informations enregistrées et stockées dans chacun des OBS. Ces données seront ensuite traitées et interprétées pour obtenir une coupe sismique (≈ 30 km de profondeur) dite de réfraction !

Milton Boucard