Carnet de bord

Carnet de bord de la mission

suivre l’Atalante

Sur le site web de l'Ifremer vous pouvez suivre le trajet de L'Atalante d'heure en heure (précisez dans le calendrier une date ou la période correspondant à la campagne). Les articles du Carnet de bord ont été rédigés et illustrés depuis l'Atalante par Serge Lallemand (Co-chef de mission), Milton Boucard (en thèse à l'Université des Antilles), Léo Pierre (en master Médiation scientifique à l'Université de Montpellier) et Anne Delplanque. Merci à tous !

2018-07-27T18:51:49+02:0027 juillet 2018|

Les objectifs de départ

L’objectif principal de la campagne GARANTI est de reconstituer l’évolution de la morphologie de la région des Caraïbes, comprenant l’archipel des Petites Antilles ainsi que le domaine situé à l’ouest de celui-ci. On s’intéresse plus particulièrement à l’origine des reliefs actuels de la ride d’Aves et du bassin de Grenade. Pour cela, il nous faut imaginer l’organisation et la nature des structures du substratum (en marron sur la figure ci-dessous) et de la couverture sédimentaire (en jaune) en utilisant

2018-07-27T18:51:49+02:0027 juillet 2018|

C’est parti (dimanche 07 mai 2017)

À l’aube, le navire océanographique L’Atalante sort de la rade de Pointe-à-Pitre pour une première mission (il y en aura trois) de 3 semaines d’acquisition sismique, dite de réfraction, qui permettra de contraindre la vitesses de propagation des ondes dans les roches sous les fonds océaniques de la région située à l’ouest de l’archipel des Petites Antilles. Quatorze scientifiques sont à bord ainsi qu’une quarantaine d’hommes d’équipage et quatre observateurs de mammifères marins.

2018-07-27T18:51:49+02:0027 juillet 2018|

40 sismomètres à l’écoute du fond de la mer (08 mai 2017)

Mise à l'eau d'un OBS Afin de déterminer le type de roches et la géométrie des différentes couches sous les fonds océaniques, l’équipe déploie 40 sismomètres fond de mer le long d’un transect au centre du Bassin de Grenade à l’ouest de l’archipel des Petites Antilles. Les sismomètres sont assemblés à bord avec un lest qui les fera couler et assurera le contactavec le fond océanique. Les sismomètres sont espacés de 6 à 8 km. Dans un

2018-08-01T10:29:05+02:0027 juillet 2018|

Acquisition de la Sismique Multi-Traces (mardi 09 mai 2017)

En jaune, la flûte avant son déploiement. La mission continue ! Une fois les sismomètres de fond de mer (OBS) déployés, nous avons entamé l’acquisition de la Sismique Multi-Traces (SMT). Pour ce faire, nous avons déployé la « flûte » qui est traînée à l’arrière du bateau. Il s’agit d’un dispositif de 4,5 kilomètres de long parcouru d’hydrophones. Les hydrophones étant des capteurs qui permettent d’enregistrer la réponse du sol aux impulsions sismiques générées par la grappe

2018-07-27T18:51:49+02:0027 juillet 2018|

Pourquoi des “Marine Mammals Observers” et un “Passive Acoustic Monitoring” à bord ? (mercredi 10 mai 2017)

Armés de leurs appareils photos, leurs instruments de mesure acoustique et leurs jumelles, Les “MMO” et les “PAM” sont nos yeux et nos oreilles. Leur mission est en priorité de surveiller la présence de mammifères marins qui pourraient souffrir des ondes de choc générées par les sources sismiques à courte distance. Alors, si d’aventure une baleine, un dauphin ou un autre mammifère marin, pénètre pendant un tir dans le périmètre de sûreté de 500 mètres, les tirs sont immédiatement

2018-07-27T18:51:49+02:0027 juillet 2018|

Le protocole de surveillance des cétacés

Les MMO sont les yeux et les oreilles du navire en ce qui concerne la faune marine. Leur première mission : s’assurer qu’aucun cétacé ne se trouve autour du bateau au moment des tirs. Un rôle primordial pour assurer le respect de la vie marine (cet article, en complément de celui du 10/05, apporte les précisions sur le protocole de surveillance des mammifères marins appliqué quotidiennement par les Marine Mammals Observers ). Avant chaque série de mesures nécessitant des

2018-07-27T18:51:50+02:0027 juillet 2018|

Récupération des sismomètres fond de mer (OBS) (jeudi 11 mai 2017)

Pour rappel, nous avons parcouru deux fois le premier profil d’acquisition : - Un aller du Nord au Sud pour déposer les OBS (Ocean bottom seismometers) à intervalle régulier le long du profil. Une fois cette opération terminée, les OBS sont en place et prêts à enregistrer les tirs. - Un retour du Sud au Nord pour acquérir les données de Sismique Multi-Traces (SMT). On enregistre la réponse du sol aux impulsions sismiques via les OBS (profil de sismique

2018-07-27T18:51:50+02:0027 juillet 2018|

Des nouvelles ! (mercredi 17 mai 2017)

Six jours ont passé depuis les dernières news. Il s’en est passé des choses ! Nous avons terminé l’acquisition du premier profil sismique (profil Nord-Sud et parallèle aux marges du bassin de Grenade) et nous sommes actuellement en passe de finir le second (récupération des OBS en cours). Ce dernier, d’une direction globalement Est-Ouest, débute au Nord de St-Vincent (à l’Est) et se termine à l’aplomb de la ride d’Aves (à l’Ouest) (Cf. Carte de localisation) . Transversal au

2018-07-27T18:51:50+02:0027 juillet 2018|

Rencontres nocturnes en pleine mer … (lundi 22 mai 2017)

Dans la nuit de dimanche à lundi, alors que nous parcourions le troisième profil avec le dispositif des canons en marche, nous avons dû faire face à un des aléas de l’acquisition sismique marine ! Il est 1h30 du matin quand soudain notre Observateur des mammifères marins [voir article du 10/05/2017 ] ôte le casque audio qui le relie à l’instrument acoustique de détection et nous annonce : - « On a des dauphins dans le coin !  On

2018-07-27T18:51:50+02:0027 juillet 2018|
Aller en haut